2010–2019

Les conditions d’accueil à la Beaujoire à titre gratuit ont fait l’objet de discussions mais nous sommes toujours en bonne relation avec les différents acteurs du site qui nous octroient 2 salles pendant l’un ou l’autre des Salons commerciaux organisés pendant l’automne (Creativa puis Salon de l’Habitat). En 2012, deux responsables nous font l’honneur de leur visite et nous expriment leur satisfaction.

Une équipe bien rodée permet de tenir des Salons de bonne qualité même lorsque les récoltes sont compromises par le manque de pluie.

Le nombre d’espèces exposées est sensiblement égal (entre 450 et 600). En revanche, le nombre de visiteurs diminue. Toutefois, ceux qui viennent, parfois par hasard, découvrent avec intérêt l’univers des champignons. Plusieurs adhésions sont prises pendant la manifestation.

À l’initiative de Ronan DANTEC, adjoint à l’environnement, 2010 voit la création du Conseil Nantais de la Biodiversité aux réunions duquel nous sommes conviés. Jacques PÉGER et Jean-Louis MAILLARD seront nos représentants. 2 réunions annuelles sont prévues sous la présidence de Claude FIGUREAU, retraité, ancien directeur du Jardin des Plantes de Nantes.

En 2011, la Ville nous sollicite, dans le cadre du CNB, pour un inventaire de la flore fongique sur le Parc des Oblates (quartier Chantenay) avant l’ouverture au public prévue en juin 2013. Une équipe est constituée et nous faisons des visites régulières entre mai et décembre 2012 qui permettent de recenser 114 espèces sur le site.

Notre rencontre avec Jacques SOIGNON, Directeur du SEVE (service des espaces verts) lors du Salon 2013 va aboutir à notre participation à compter de septembre 2014 aux Journées de « la Folie des plantes ». Cette manifestation annuelle bien connue des amateurs de végétaux de toutes sortes regroupe des professionnels et des associations s’intéressant aux plantes et à l’environnement.

Nous y avons trouvé notre place et depuis 8 ans notre stand avec champignons frais (une petite centaine) et documentation ne désemplit pas. De l’ouverture à la fermeture du Parc du Grand Blottereau, nous n’avons pas de répit. Les questions fusent, parfois surprenantes, mais toujours dans la bonne humeur nous répondons à tous. Cette manifestation ayant lieu avant le Salon, nous invitons les personnes intéressées à nous retrouver à la Beaujoire pour découvrir toute la richesse de nos forêts. Il s’en suit chaque année de nouvelles adhésions que nous n’aurions sans doute jamais faites sans notre présence à ce grand rassemblement de septembre.

En 2013, l’agent que nous avions formé pour la Ville de Nantes doit changer d’affectation. Depuis, ce sont 7 agents qui ont reçu notre enseignement pratique pour la connaissance des champignons. Les sorties en forêts sont passées de 7 à 10, soit 20 heures de recherches sur le terrain et une dizaine d’heures de synthèse autour des paniers examinés. En complément, une partie plus théorique est dispensée à la Faculté de Pharmacie de Nantes par M. POUCHUS. Cette formation est composée de 9 heures de cours sur la description des principaux groupes et genres ainsi que les intoxications qu’ils provoquent et 19 heures de Travaux Pratiques sur la reconnaissance des espèces. Elle est sanctionnée par le même examen que passent les étudiants de 2ème année.

C’est aussi l’occasion de consolider la collaboration entre les professeurs de mycologie de la Faculté de Nantes et l’AMO. Depuis de nombreuses années, nous accueillons pendant le Salon les étudiants venus vérifier leurs connaissances, juste avant leur examen. Nous essayons de participer à leur exposition de mi-octobre en leur apportant des espèces intéressantes. Au cours de toute la saison nous échangeons des récoltes pour leurs TP ou pour nos diverses expositions autour de Nantes… Cette entraide est bénéfique aux deux groupes. Nous avons désormais établi une relation durable et Nicolas RUIZ a intégré le C.A. de l’AMO. Il est aussi le représentant de la Fac au sein de la Fédération.

Au fil des ans, nous rencontrons de plus en plus de difficultés pour obtenir les autorisations nécessaires pour nos sorties en forêts, qu’elles soient publiques ou privées. La faute sans doute aux incivilités que nous constatons. En toutes circonstances, nous demandons à nos adhérents et au public rencontré au hasard, de respecter l’environnement, ainsi que les propriétaires des forêts qui nous accueillent.

Poussant plus loin notre démarche, René CHÉREAU a déposé en 2014 un dossier de 84 pages pour l’obtention de l’agrément au titre de la Protection de l’Environnement. Agrément que nous avons reçu pour 5 ans en avril 2015 et renouvelé en 2020.

Nous multiplions les activités en 2017.

Au printemps, Terra Botanica souhaite notre présence dans ce parc dédié au végétal près d’Angers. Nous répondons présents. Cette expérience sera suivie, avec nos collègues de la SESA d’Angers, d’une seconde à l’automne. Toutefois, nous ne renouvellerons pas plus tard, car il faut beaucoup de monde pour 6 jours de manifestations et nous sommes loin de nos foyers.

Nous participons aussi à la Fête de la Science pendant 3 jours à la demande du Museum d’Histoire Naturelle de Nantes. Nous poursuivons la sortie ballade pour le Conseil Départemental sur le site de la Mine d’Abbaretz, près de Châteaubriant. Cette sortie est maintenant sur notre calendrier chaque année et est très suivie.

Nous entreprenons aussi différents inventaires sur des sites publics (Les Cailleries) à Saint-Colomban ou privé (IFFSTAR) à Bouguenais. Nous remercions Pascal RIBOLLET pour ses comptes-rendus toujours très rigoureux.

Depuis 2014, nous organisons régulièrement une sortie en forêt du Gâvre pour la DDAS de Loire-Atlantique. Nous y accueillons de plus en plus de monde puisqu’en 2021, ce sont plus de 100 personnes que nous avons encadrées. Une telle journée réclame une mobilisation générale des vérificateurs et accompagnateurs. Il faut aussi penser que cela nous permet de compléter la subvention et ce n’est pas négligeable.

Toutes ces actions rassemblent les mycologues de l’AMO sous la houlette de Gilbert OUVRARD toujours partant et qui seconde admirablement notre président, en particulier pour les démarches d’autorisation auprès des forestiers.

Depuis 2017, le Salon offre aux visiteurs un stand dédié aux micromycètes, les champignons responsables des maladies chez les plantes cultivées ou sauvages. Ces champignons sont présentés par un tout nouvel adhérent, Jean-Pierre KERLOC’H. Il est intarissable sur le mildiou de la pomme de terre et de la tomate (Phytophthora infestans) ou celui de la laitue (Bremia lactucae) ou encore sur les rouilles des blés. Tout comme nous avons fait confiance à Robert BOUMIER pour les lichens, et Alain DUVAL pour les plantes toxiques, nous félicitons Jean-Pierre.

Autres temps forts, notre engagement au niveau fédéral auprès d’ADONIF (Association pour le Développement d’Outils Naturalistes et Informatiques de la Fonge) afin de participer aux inventaires départementaux, voire régionaux ou nationaux. Plusieurs réunions se sont tenues à Nantes (la dernière le 26 novembre 2019) avec P.-A. MOREAU, mais le chemin est encore long…

J’ai sans doute encore oublié quelques actions ponctuelles durant cette décennie riche de nouveaux projets. À la fin de l’année 2019, nous étions pleins de confiance en l’avenir de l’AMO.

Suite : 2020-2022

Retour haut de page